Dans un monde en constante accélération, globalisé et numérisé, les modes de management évoluent. Le manager du 21ème siècle est avant tout motivé par sa fonction. Au sein d’organisations plus agiles, collaboratives et communicantes, le manager démontre sa valeur ajoutée par son sens du relationnel et sa force de conviction. Il entraîne, il inspire, il donne confiance, il se soucie de son équipe et créé les liens qui permettent d’échanger. Un exposé inspirant, délivré par le fondateur de « La Maison du Management » pour mieux appréhender les qualités des nouveaux mangers et mieux accompagner nos « Actistes » managers.

Le second sujet concernait les « Softskills » et leur évaluation dans les processus de recrutement. Ces compétences comportementales qui sont largement étudiées pour chacun dans le cadre du parcours Acte 78 sont aujourd’hui l’un des paramètres essentiels dans le choix des candidats.

Et en guise de conclusion de ce séminaire du 25 janvier, l’importance du relationnel qui s’installe au coeur des organisations, qui elles,  sont instables et imprédictibles. L’humain au cœur des organisations, pour que chacun y trouve sa place. En belle résonance avec les valeurs de Acte78.